Ses origines

 

LA2.1_crue_de_2000_Paillons_2-_DRap’évolution démographique et urbaine de l’agglomération niçoise a favorisé une mutation importante du bassin des Paillons en quelques décennies :

  • diminution de l’agriculture,
  • renforcement des industries de carrière et de cimenterie,
  • urbanisation croissante sur les collines et des services qui y sont liés
  • développement des axes de communication dans le lit du Paillon.

 

Si la priorité a été naturellement donnée à la protection des biens et des personnes contre les risques d’inondation ; la gestion de la ressource en eau et son incidence, la restauration et la préservation des milieux naturels, de la flore et de la faune aquatique, ne pouvaient pas être ignorée.
Cette volonté politique est affirmée depuis années 2000 sur notre territoire par la mise en place d’une démarche de contrat de milieux.

Le contrat de rivière des Paillons a été signé le 25 Octobre 2010 par les collectivités territoriales, l’Etat et l’Agence de l’Eau  pour un montant d’environ 18 millions d’euros

LSV Bugadires 

En quelques chiffres le contrat de rivière des Paillons c’est :