Les amoureux du patrimoine, les visites

LSV_Origine-mot-paillon

 

La Grotte de Fuon Cauda à Saint André de la Roche


E4_Grotte_de_la_Fuon_Cauda-_Saint_andr_de_la_roche_-_La_BanquireSituée à Saint André de la Roche, la Grotte de la Fuon Cauda est un magnifique pont naturel creusé par la Banquière dans le calcaire. En effet, il faut rattacher ce phénomène minéral à la présence au nord du village, au bord du torrent de la Banquière, d'une source aux qualités assez exceptionnelles : la Fuon Cauda.

La Fuon Cauda, citons Jean POLVECHE, professeur de géologie appliquée à l'Université de Nice : « La rivière, ou mieux, le torrent, a creusé la roche calcaire jurassique datant de 150 millions d'années, et a mis à jour des eaux souterraines, chaudes, car ayant circulé sur des roches glauconieuses et radioactives. Ces eaux souterraines, arrivant à l'air libre et perdant leur gaz carbonique, ont déposé des travertins (tufs) qui, par une lente progression continue ayant duré des milliers d'années, ont couvert le lit de la rivière et formé un pont naturel, le seul du département, sur lequel passe la route de Tourrette-Levens ».

On sait l'intérêt, sur le plan économique, du site géologique de Saint-André, dont les calcaires, d'excellente qualité, sont exploités. On sait moins l'intérêt, sur les plans touristique et scientifique, de ce site :

  • les intenses mouvements tectoniques, générateurs des Alpes, ont amené la réalisation de structures très particulières dans ce secteur.
  • les caprices des eaux souterraines, sortant de la Fuon Cauda, ont défini une grotte aux caractéristiques exceptionnelles, dont la visite a ravi et doit ravir tous les amoureux de la nature.

E4_Grotte_de_la_Banquire-_site_de_la_Fuon_CaudaComme son nom l'indique, cette source au débit important mais irrégulier est renommée pour la tiédeur de ses eaux en hiver (près de 18° C). Par ailleurs, la Fuon Cauda a une très grande teneur en calcaire. Si grande qu'au cours des siècles les concrétions de la source ont fini par enjamber le torrent formant un magnifique pont naturel de plus de vingt mètres de tablier. Et c'est sur ce pont que vous êtes passé si souvent sans le savoir.. Sans savoir que jadis cet endroit était si réputé que l¹on venait de tout le département admirer ses voûtes féériques et jouir de sa fraîcheur.

Le grand poète LAMARTINE serait venu, accompagné d'une belle amie de passage. On dit qu'il y planta le figuier dont les branches crochues s'accrochent encore rocher et on lui attribue ces vers : « Ici dans les flancs creux d'un rocher qui surplombe S'ouvre une grotte obscure, un nid où la colombe aime à gémir d'amour. La vigne, le figuier, les ronces la tapissent. Les rayons du ciel qui lentement s'y glissent y mesurent le jour la nuit et la fraîcheur(…). Une source plaintive en habite la voûte et semble sur vos fronts distiller goutte à goutte des accords et des pleurs".

 

Extrait du site  cliquez ici


La Grotte dei Pagans

E4_grotte_Barma_dei_PagansSituée sur la commune de Touët de L’Escarène elle est non ouverte au public pour raison de sécurité mais vous pouvez tout de même observer ces grottes naturelles nichées à flanc de falaise. Ces grottes sont les témoins d’une forte érosion karstique. Les Bâtisseurs au fil des siècles ont redoublés d’imagination afin de les rendre inexpugnables.
 

 

Extrait du site internet du Pays des Paillons en cliquant ici

 

 

 

 

 

Les Launes du RedebrausE4_Paillon_de_LEscarne-Tout-de-LEscarne

 

Accessible en remontant sur Touët de L’Escarène. Le cours d’eau du Redebraus a creusé une succession de launes et de toboggans dans la roche. A découvrir en partant d’un sentier situé à la sortie du village.

 

Extrait du site internet du Pays des Paillons en cliquant ici

 

 

E4_Cascade_entre_Chateuneuf_et_Bendejun_10 La Cascade & le vallon Remaurian

 

Situé entre Bendejun et Châteauneuf- Villevieille. Ce vallon développe une végétation et une flore adaptées aux sites humides et ombragées.

Une très belle cascade longue et spontanée plonge sur une paroi rocheuse.

 

 

 

 

 

 

Les chemins de l’eau

 

Visite_chemin_de_leau-fontaine_de_lgliseLes communes du bassin versant des Paillons sont historiquement liées à la ressource en eau. La présence de nombreux moulins, fontaines, lavoirs et sources en sont la preuve.

En 2010 un partenariat entre le Master GEDD  « Gestion de l’Environnement et Développement Durable » ,le Pays des Paillons et le SIP a permis de créer les trois premiers chemins de l’eau : un sur L’Escarène, un sur Peille et un sur Peillon.

Grâce à un dépliant explicatif « les chemins de l’eau » vous guide pour découvrir les richesses patrimoniales liées à l’eau : les fontaines, les lavoirs, les moulins, les canaux, la rivière…Ils sont disponibles dans les offices de tourismes des villages.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les moulins

 

ExtE4_Meule_moulin__la_grecque-_LEscarnerait d’un patrimoine agricole, de nombreux moulins existent en tant que monument historique ou sont encore en activité. Jadis ils existaient des moulins à grains, des moulins à l’huile ainsi que des moulins à Fer, aujourd’hui seul les moulins huiles produisent encore sur le bassin des Paillons.

Certains se visitent vous pouvez vous renseigner au syndicat d’initiative des villages.

  • Moulins musée de Contes : plus d’infos, cliquez ici 
  • Moulin musée de L’Escarène : visites contactez l’office de tourisme 04 93 79 62 93
  • Moulin musée de Lucéram : visites contactez la Ferme du Val del Prat 04 93 79 54 66
  • Moulin communal de Blausasc situé dans le restaurant « Moulins de l’Oliveraie »
  • Moulins de Peillon – Syndicat d’initiative 04 93 79 91 04
  • Moulin musée de Touët de l’Escarène : mairie Tél : 04.93.91.73.73          

Le contrat de rivière prévoit une étude sur le recensement et la localisation des ouvrages liés à l’eau et les moulins.

 

 

 

Le Circuit des cartes postales anciennes

E4_Carte_postale_ancienne_-_LEscarne

 

L’association pour le développement du Pays des Paillons a créé un parcours des cartes postales ancienne.

Vous pourrez ainsi parcourir les villages entre passé et présent en vous laissant surprendre pas leur évolution au fil du temps.

Ce projet concerne les villages de Bendejun-Berre les Alpes – Blausasc- Cantaron- Châteauneuf villevieille—Coaraze- Contes- Drap – L’Escarène -Lucéram- Peille- Peillon- Touët de l’Escarène.

 

Dépliant Circuit des cartes postales anciennes en cliquant ici

Pour plus d’information : cliquez ici

 

 

 

 

 

Les villages perchés

 

Le bassin versant des Paillons recèle d’une histoire limitrophe entre la France et l’Italie, c’est afin de se protéger des invasions et des méfaits des bandits du moyen âge et de la renaissance, que les cultivateurs bâtissaient leurs habitations à l'écart de leurs cultures et les entouraient de remparts.
Bâties avec les pierres du pays, couvertes de tuiles, elles se serrent les unes contre les autres formant un rempart en entourant l'église qui le domine.

E4_Village_Berre_les_alpesA visiter :

  • Peillon Village
  • Peille
  • Touët de l’Escarène
  • Lucéram
  • Coaraze
  • Bendejun
  • Berre les Alpes
  • Contes
  • Falicon
  • Tourette Levens

 

Le Mont Macaron

Voir la vidéo du panorama


E3_vue_du_bassin_de_Contes__partir_du_mont_macaronUne vue vertigineuse sur les vallées des Paillons. Le Mont macaron domine la vallée des Paillons de Contes et de L’Escarène, à l’Est, et celle de la Banquière à l’Ouest. Vues époustouflante et panoramique sur les vallées, Nice et la Baire des anges. Accès se fait par la D815 par Châteauneuf- Villevieille. Le Mont-Macaron est une zone de transition entre le littoral et l’étage submontagneux du Mont Ferion. Il est caractérisé par une remarquable zone de landes à Cystes.

Vous pourrez observer également les ruines de l’ancien village fortifié de Châteauneuf- Villevieille établies en haut de l’éperon rocheux qui domine les deux vallées.

 

Extrait du site internet du Pay des Paillons en cliquant ici

Sites internet