Le paysage

carte-paysage1 Embouchure-Baie des Anges Couverture du Paillon sur Nice Paysage urbain de Nice Echangeur à la confluence Banquière,Paillon de Nice Plan de Rimont-Pont de Peille-La Condamine Paillon de l'Escarene- Sainte Thècle à Peillon Cimenterie VICAT-Blausasc Les clues du Paillon de l'Escarene Amont de L'Escarène Cimenterie LAFARGE-Contes Vue sur Contes Paillon de Contes-Entre Contes et Bendejun Vallée naturelle du Paillon de Contes Grotte de la Fuon Cauda Launes de la Banquière Vallée de la Banquière-Vue de Levens

Vallée ouverte dominante naturelle : LSV_Couverture-paillonVallée dont les berges sont plus ou moins larges. L’accès au cours d’eau est facile. Les rives sont occupées par des jardins, des petites exploitations agricoles ou par une végétation naturelle.

 

Vallée fermée : Vallée dont les berges sont étroites et pentues. L’accès au cours d’eau est difficile. Elle est occupée généralement par une végétation naturelle et la marque de l’homme est peu présente.

 

Vallée ouverte dominante industrielle :Vallée dont les berges sont occupées par des entreprises, des carrières, des extractions. Il y a souvent des remblais sauvages dans le lit du cours d’eau.

 

Vallée ouverte dominante urbaine :Le cours d’eau est complètement artificialisé par des digues, des radiers…

 

Confluent sous influence routière :Le paysage est marqué par les nombreuses infrastructures routières, pont, tunnel, passerelle, voie rapide, autoroute, échangeur…

 

 

 

 

 

 

Un bassin hétérogène

A aval du bassin versant se situe l’agglomération Niçoise.
En remontant le long des paillons, le paysage est dans un premier temps urbain avec les fonds de vallées constitués principalement de routes, de bâtiments d’activités, d’entreprises d’extractions de matériaux et de logements collectifs. Puis, sur les versants se trouvent souvent les hameaux ou des habitats dispersés. L’arrière-pays est ensuite rural et tout en relief avec des pentes rudes et des vallées profondes creusées par des torrents capricieux.

Les coteaux des collines sont aménagés en terrasses de culture : certaines abandonnées, d’autres encore entretenues en olivaies.
La végétation est globalement constituée de pins maritimes et de pins d’Alep. Des forêts de châtaigniers habillent néanmoins les versants de Berre les Alpes et Bendejun. Il faut savoir que d’importants travaux de reboisement en pins noirs ont protégé les pentes des bassins des Paillons.

Certains villages sont perchés comme ceux de Peille, de Peillon, de Berre les Alpes, de Tourette Levens... Ils sont historiquement en altitude pour être en position défensive et hors d’atteinte des crues subites.
D’autres villages, comme celui de l’Escarène, ont choisi les fonds de vallée à proximité des voies de communication de des accès à la ressource en eau.

 

Télécharger en PDF la carte des paysages